Campagne de financement participatif – Retour d’expérience

Pendant les mois d’avril et mai, je me suis lancé le challenge de réaliser une campagne de financement participatif avec TUDIGO. Retour sur un marathon de 40 jours aux résultats inattendus…

Aussi appelé crowdfunding, le financement participatif consiste à financer un projet grâce à une communauté. Prenons l’exemple d’une savonnerie artisanale, au hasard :P.

Grâce au principe du don contre don, les dons des contributeurs sont récompensés par des contreparties, telles que :

  • La contrepartie matérielle : Ex. des savons,
  • La contrepartie expérientielle : Ex. visite de la savonnerie,
  • Ou encore, la contrepartie symbolique : les noms des contributeurs inscrits sur la devanture de la boutique physique.

Pour le projet Atelier Le Panel, opter pour des contreparties matérielles m’a permis d’organiser une prévente de mes savons de façon simple et rapide avant même de disposer de la e-boutique sur atelierlepanel.fr.

Mais alors, pourquoi faire une campagne de crowdfunding (je préfère le terme anglais 😁) ?

Pour trois raisons :

  1. Tester son idée : est-ce que mon idée correspond à un besoin réel existant ? La réponse à cette question est essentielle pour assurer la rentabilité de son entreprise : la passion, c’est bien. En vivre, c’est mieux !

Nous sommes nombreux à investir volontiers dans un produit qui nous facilite le quotidien ou qui nous fait du bien : les cosmétiques zéro déchet, les outils numériques connectés, les appareils électro-ménagers. Un projet qui attire des contributeurs est donc un projet qui répond à un besoin.

Pour valider une campagne de crowdfunding, il faut fédérer un minimum de contributeurs autour de son projet. Si le palier minimum n’est pas atteint sur la durée de la campagne, tous les premiers contributeurs sont remboursés. Dans ce cas, non, on ne baisse pas les bras, on réfléchit à ses points forts, ses points faibles, et on s’améliore pour faire mieux la fois d’après !

  1. Se faire connaître : compte tenu de ce qui précède, il est évident qu’une campagne de crowdfunding nécessite de communiquer beaucoup et en peu de temps sur son projet.

Pour ma part, c’était l’occasion de sortir de ma zone de confort (encore 😅) pour frapper à autant de portes que possible. Cela s’est transformé en des occasions de rencontrer certains acteurs du marché et pourquoi pas, de futurs partenaires. Et ÇA, c’était une belle surprise !

  1. Collecter des fonds : Une campagne de crowdfunding réussie vous permet de bénéficier de fonds supplémentaires pour payer vos fournisseurs et vos collaborateurs en temps et en heure tout en gardant une trésorerie saine.

En fonction de la taille de votre projet, vous réaliserez une levée de fonds plus ou moins importante : notez néanmoins que plus la somme à lever est grande, plus la communauté qui soutient votre projet doit l’être aussi.

Retour d’expérience

La campagne de crowdfunding de l’Atelier a été bouclée avec succès et j’en remercie l’équipe de TUDIGO ainsi que tous les contributeurs pour leur confiance. Comme lors de toute nouvelle expérience, j’aurai beaucoup appris.

Si vous aussi, vous pensez au financement participatif pour booster votre projet, je vous recommanderais ceci :

– AVANT LA CAMPAGNE, soyez au clair avec votre projet ET avec vous-même : si vous ne savez pas encore répondre au Pourquoi ? Quoi ? À qui ? Où ? Et Comment ? Il sera difficile de vous exprimer de façon claire et convaincante. Conséquence : vous perdrez peut-être de potentiels contributeurs qui ne se seront pas senti rassurés par votre communication.

– PENDANT la préparation de la campagne : prenez le temps de parler de votre projet autour de vous. L’idéal, en particulier pour une levée de fonds importante, c’est de s’être déjà constitué une communauté active via les réseaux sociaux. En effet, si votre projet n’existe que dans votre tête et que vous lancez votre campagne demain, vous perdrez un temps précieux au début de ce marathon pour attirer les premiers contributeurs qui rassurent souvent les suivants. Au lieu d’un effet boule de neige, ça fera plutôt effet kiss-cool ! 😄

– Maintenez une communication enthousiaste jusqu’à la dernière heure de votre campagne, Quel que soit le montant qu’indique votre cagnotte : certains contribueront parce qu’ils auront été convaincu par votre enthousiasme et par la fréquence à laquelle ils ont vu passer l’information de votre campagne.

– Frappez à toutes les portes pour faire parler de votre projet. Ceux qui auront seulement entendu parler de votre campagne aujourd’hui seront peut-être vos clients de demain.

– Optez pour une communication customer-friendly : personne n’aime être forcé à l’achat. Il est plus constructif d’évoquer les bénéfices qu’on retire à utiliser votre produit plutôt que de répéter « achetez mon produit, … svp !! » 😄

– Si possible, faites-vous accompagner : la plateforme TUDIGO propose des formules premium grâce auxquelles un collaborateur vous apporte son expertise et ses lumières tout au long de votre campagne : si vous avez la possibilité d’investir dans ces formules, vous pourrez gagner en temps, diminuer votre charge mentale et ainsi vivre votre marathon un peu plus sereinement. Il existe bien entendu d’autres plateformes telles que ULULE et KISSKISS BANKBANK pour les plus connues.

J’aurais certainement d’autres points à partager avec vous bien que je vous pense vous avoir écrit ici l’essentiel. L’entrepreneuriat est un vrai looping. Il y a des hauts et des bas et une campagne de crowdfunding ne fait pas exception à la règle. Cela dit, plus grand est notre objectif, plus grande est notre satisfaction quand on l’atteint ! Alors, lancez-vous !

Océane, créatrice de l’Atelier Le Panel


Laisser votre avis